PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Communiqué de la Mairie de Mazeres concernant l'école

 

                                                                                                                           Mazères-sur-Salat, le 13.05.2020  

 

COMMUNIQUE DE LA COMMUNE DE MAZÈRES SUR SALAT

L’école ne pourra pas ouvrir le 11 Mai à Mazères-sur-Salat !

Le gouvernement a transféré au Maire la responsabilité de décider d’ouvrir ou pas les écoles le 11 Mai.

Nous avons reçu le protocole sanitaire de l’éducation nationale le 4 Mai.

Nous l’avons mis à disposition sur le site Internet de la mairie pour que tous ceux qui le souhaitent puissent en prendre connaissance.

Au vu des contraintes imposées, de la complexité et des délais très courts pour les mettre en place, j’ai décidé de ne pas ouvrir les écoles le 11 mai. Mettre en place ce dispositif ne peut pas s’improviser !

Nous continuerons à accueillir à l’école les enfants des personnels prioritaires Nous souhaitons examiner au cas par cas l’accueil des enfants en décrochage scolaire ou ceux dont les familles sont en difficultés sociales si nous avons l’accord de l’éducation nationale dans la limite des places disponibles.

Nous allons travailler pour la mise en place des dispositifs et des aménagements afin de permettre que la réouverture soit possible le 2 Juin et si les conditions sanitaires le permettent. L’application du protocole, la présence physique d’une seule enseignante, la surface de la classe, ne nous autorisent pas à accueillir plus de 10 enfants sur 78 habituellement scolarisés. La directrice de l’école et les enseignantes qui ne peuvent être présentes physiquement continueront l’enseignement à distance avec un suivi particulier pour les élèves en difficulté scolaire. J’ai envoyé un courrier en date du 6 mai à l’Inspectrice de l’Education Nationale pour une demande d’affectation d’une enseignante à l’école de Mazères afin de terminer l’année scolaire dans de bonnes conditions pour tous les élèves présents en classe et ceux qui suivront l’enseignement à distance.

Il est difficilement compréhensible de concilier l’objectif de volontariat et de pallier les inégalités sociales et territoriales qui ont fondé la décision du Président de la République de reprise de l’école.

Comment faire un choix entre les enfants quand on n’a que 10 places autorisées sachant que nous avons l’obligation d’accueillir les enfants des personnels prioritaires défini par le Préfet :

- Les enfants qui sont en situation de décrochage scolaire ?

- Les enfants dont les familles sont en difficultés sociales ?

- Les enfants dont les parents doivent reprendre une activité professionnelle ?

- Les enfants dont les parents souhaitent les remettre à l’école?

S’agissant de la reprise économique quel enfant est prioritaire ?

Comment pourrions-nous prendre ce type de décision dans un contexte de crise sanitaire extrêmement grave alors que nous n’avons ni les compétences, ni les moyens, ni la responsabilité ?

Comment respecter le protocole quand on n’a pas reçu les dotations masques, blouses, gants, solutions hydroalcooliques etc....

À ces questions aucune réponse précise de l’État qui transfère la décision du retour à l’école de leur enfant aux parents sur la base du volontariat. Il demande au Maire de prendre seul la décision et la responsabilité d’ouvrir ou pas l’école.

Pour les statistiques et la communication du gouvernement toute école dont le Maire n’a pas décidé la fermeture jusqu’en septembre est comptabilisée comme ouverte.

Voilà ! à chacune et à chacun de se faire son opinion.

Je suis confiant pour qu’à Mazères les efforts conjugués des élus en charge de l’Enfance/Jeunesse, de la Directrice de l’école et de son équipe, des employés communaux, de l’Inspectrice de l’Education Nationale, de l’APEAI pour le périscolaire permettent de mettre en place un dispositif local qui respecte à la lettre le protocole national dans l’intérêt sanitaire pour tous les acteurs du système éducatif qui est notre priorité.

Une communication avec des propositions sur les dispositions à mettre en œuvre sera effectuée dans les jours à venir à l’adresse de nos concitoyens et des parents d’élèves.

L’ensemble des dispositions que nous travaillons en ce moment prépare la rentrée en septembre. Rentrée qui risque de se dérouler dans les mêmes conditions sanitaires qu’aujourd’hui.

Je peux vous assurer que les élus restent mobilisés à 100% sur la gestion de cette crise sanitaire pour trouver des solutions au quotidien au service de la population.

Le Maire,

Jean-Claude Dougnac